LAURA HOLM & JEAN-BERNARD HUPMANN

RECITAL DE MELODIES FRANCAISES DES  19e & 20e SIECLES

Laura Holm, Soprano / Jean-Bernard Hupmann, Piano

LAURA HOLM

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) en chant lyrique, la soprano franco-américaine Laura Holm a des goûts éclectiques, que montre la diversité de son répertoire.

Elle interprète régulièrement les grandes oeuvres du répertoire d’oratorio, Mozart, Bach, Vivaldi, Mendelssohn, Brahms, Honegger, à Notre-Dame de Paris ou à la Salle Pleyel, avec Lionel Sow, Patrick Fournillier, Pascal Rophé. En récital, elle chante aux côtés des pianistes Anne Le Bozec, Yoan Héreau ou Remy Cardinale, au Théâtre du Châtelet, au Petit Palais ou au Festival Messiaen au Pays de la Meije. Son exploration du répertoire contemporain l’a amenée ces dernières années à collaborer notamment avec le quatuor Bela pour créer Adonaïs de Bruno Ducol, avec l’Ensemble Intercontemporain pour Giordano Bruno de Francesco Filidei et Coro de Berio, ainsi qu’avec l’ensemble TM+ et Laurent Cuniot pour Désarmés, Cantique, création d’Alexandros Markeas.

Sur scène, sa voix « de feu et de velours » se met au service de sa sensibilité musicale. Elle est remarquée à plusieurs reprises : pour la Cité de la Musique, Laura est La Jeune Femme dans Reigen, opéra de Philippe Boesmans, puis Ismène dans Mitridate, Re di Ponto de Mozart, et pour le Théâtre de l’Athénée et l’Opéra de Lille, Chantal dans Le Balcon de Peter Eötvös, avec Maxime Pascal à la direction de l’ensemble Le Balcon. Elle incarne Lauretta (Gianni Schicchi) à l’Opéra National de Lorraine, Shéhérazade (Sindbad de Howard Moody) à la Philharmonie de Paris, Pamina au Festival des Abbayes de Lorraine, l’Ange dans St-François de Messiaen, la première camériste dans Le Nain de Zemlinsky à l’Opéra de Lille et de Rennes.

Pour sa formation, Laura a étudié avec Chantal Mathias et Glenn Chambers pour la technique vocale, Anne Le Bozec, Susan Manoff, Kenneth Weiss, Olivier Reboul, Jeff Cohen pour le répertoire, mais aussi, lors de masterclass, avec Raphaël Pichon, Marc Minkowski, Regina Werner, Alain Buet, Emmanuelle Haïm, Elène Golgevit… Elle a également étudié le répertoire français de musique ancienne au Centre de Musique Baroque de Versailles (CMBV).

Laura Holm est par ailleurs titulaire d’un Diplôme de Formation Supérieure aux Métiers du Son, obtenu en 2009 au CNSMDP. Elle a collaboré en tant qu’ingénieure du son à des projets avec notamment le Quatuor Ardeo, le festival de l’Août Musical de Deauville, et Les Arts Florissants.

En 2018/2019, elle chantera Le Roi David d’Honegger à Angers et Nantes avec l’Orchestre National du Pays de Loire, Le Nain de Zemlinsky au Théâtre de Caen. Elle retrouvera la Philharmonie de Paris, dans Euphonia, un spectacle d’Arnaud Marzorati adapté de la nouvelle de Berlioz, et chantera le rôle d’Ilia, dans Idoméneo, Re di Creta de Mozart.

JEAN-BERNARD HUPMANN

Un musicien rare… Il possède un répertoire immense et varié. C’est un partenaire recherché de musique de chambre. Curieux et très éclectique, lecteur infatigable, il explore tous les styles et la musique de son temps avec bonheur… Cela fait de lui plus qu’un musicien, un humaniste engagé…

Il donne son premier concert à dix ans, Salle Pleyel, avec l’Orchestre Philarmonique d’Ile-de-France. Il poursuit ses études musicales au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Raymond Trouard et obtient les plus brillantes récompenses. Il suit alors les conseils de maîtres prestigieux tels que Pierre Séchet, Lucette Descaves, Pierre Barbizet, Bruno Rigutto et György Cziffra qui le nomme lauréat de sa fondation en 1989. Par ailleurs, il se distingue dans plusieurs concours internationnaux: Claude Kahn, Porto, Marguerite Long.

Très éclectique, il se produit aussi bien en récital qu’avec orchestre, sous la baguette de chefs comme Patrick Strub, Bystrik Rezucha, Renard Tchaikovsky, Maximilian Fröschl (Orchestre Philharmonique de Poznan, Orchestre d’Etat Slovaque de Kosice, les Harmonies d’Orphée); qu’en sonate avec Alain Ménard, Philippe-Olivier Devaux, Christophe Boulier, Frédéric Pélassy et Paul Julien. A deux pianos avec Chow-Ching Ling et Marie-Catherine Girod avec laquelle il participe au Settembre Musicale de Turin en interprétant les Figures de résonances d’H. Dutilleux, en présence du compositeur ; en formation de musique de chambre avec des solistes de l’Orchestre de Paris ou de l’Ensemble Inter contemporain.

Ses concerts le mènent dans plusieurs pays d’Europe, aux Antilles (Martinique), en Asie et aux Etats-Unis où la critique loue unanimement son jeu.

Bon nombre d’entre eux sont retransmis par la radio ou la télévision. Ses enregistrements pour le label « Integral Classic » sont salués par la critique : Trois sonates pour piano (5, 13, 14 & les variations sur la « Molinara ») de Beethoven Réf. 221 110 – Un récital Chopin (Polonaise, Valses Scherzi et sonate funèbre) Réf. 221 122 et tout récemment la transcription de la Symphonie «Pastorale » et de An die ferne geliebte de Beethoven par Liszt. Réf. 221 145.

Après sa rencontre avec la pianiste Anne Magadur-Haon en 2007, ils fondent ensemble le duo à quatre mains:”Les Schubertiades”.

En Octobre 2009, il a crée à Bandol le Concerto pour piano et Orchestre n°1 op. 232 et le poème symphonique “Thomas Mann à Bandol” de Michel Bosc, sous la direction de Maximilian Fröschl, et l’Orchestre les Harmonies d’Orphée.

Jean-Bernard Hupmann est directeur artistique du concours “Steinway”.